Dernière activité

– Le local des installations: ce local destiné à la production d’électricité et au stockage de l’eau de tout le monastère, ainsi qu’un atelier, un grand espace de stockage et un garage, est terminé à tous les niveaux (construction, installations, finitions, etc..). L’atelier est terminé et est déjà doté d’un bon nombre d’outils, ce qui nous permet d’en profiter pour la construction de tout le reste du monastère. L’installation d’une grande réserve d’eau qui se remplie automatiquement avec notre puits nous permet maintenant d’avoir l’eau courante dans tous les lieux de construction du monastère. Les plaques solaires sont aussi installées, ainsi que les batteries et le groupe électrogène qui sert d’appuis au système, et le système de distribution d’électricité est aussi terminé, les câbles sont tirés sous terre entre chaque bâtiment, ce qui permet aussi d’avoir de l’électricité à tout point de construction du monastère. DEO GRATIAS

– La maison d’accueil : elle est désormais terminée, le sol est protégé, les WC et douches en fonction, les meubles de la cuisine et de l’intendance terminés. DEO GRATIAS

– La chapelle : cette année, nous y avons pu faire toute la charpente, puis le toit, puis les tuiles, puis les cloisons intérieures ainsi que la coupole de l’abside. L’électricité y est installée, ainsi que l’isolation des murs et du toit et le plafond. Restent le crépis intérieur et extérieur, et la peinture. A l’extérieur, nous avons aussi ajouté le porche d’entrée et le clocher. DEO GRATIAS

– La fraternité : Nous avons monté les murs, les cloisons, et le toit est presque terminé. On a aussi déjà commencé l’installation électrique. DEO GRATIAS

– Les cellules : Cette année, nous avons fait tous les travaux de nivelage du terrain pour la construction de cette maison. Il reste encore un peu de travail avant de pouvoir couler la première dalle.

– En plus de tout cela, nous avons aussi réalisé, au cours de cette année, un travail destiné à donner plus de vie à ce terrain, et le rendre plus accueillant. C’est ainsi que nous avons planté une haie sur le bord du chemin qui longe le terrain, nous avons aussi planté un petit champ de pistachiers, et nous avons déjà préparé les trous pour y planter plus d’arbres de différentes espèces autochtones. Sans parler de tout le travail de fond de débroussaillage du terrain, surtout pour nous protéger des incendies.

Haut de page